From the magazine ARV-DTA 1/2020 | S. 47-52 The following page is 47

Tribunal fédéral, Ire Cour de droit civil, arrêt du 10 décembre 2019, recours en matière civile (4A_395/2018)

Contrat de travail de durée minimale; résiliation/
Arbeitsvertrag mit Mindestlaufzeit; Kündigung

Dr. Hubert Fritsch
RA Dr. Anne Meier

Résiliation avant l’écoulement de la durée minimale, moyennant un bref délai de préavis, traitée en l’espèce comme un licenciement pour justes motifs au sens de l’art. 337 CO, c’est-à-dire un congé extraordinaire. Le contrat a pris fin en fait et en droit à la date pour laquelle il a été résilié (c. 4.2). Il n’y avait pas en l’espèce de justes motifs au sens de l’art. 337 al. 2 CO (c. 5.1). Conséquences pécuniaires du licenciement injustifié traitées selon l’art. 337c CO (c. 5.2).

Vorliegend wurde die Kündigung, die während der Vertragsdauer des befristeten Arbeitsvertrags mit kurzer Frist ausgesprochen wurde, wie eine Entlassung aus wichtigem Grund gemäss Art. 337 OR – somit wie eine ausserordentliche Kündigung – behandelt. Der Arbeitsvertrag endete in tatsächlicher und rechtlicher Hinsicht am Tag, auf den die Kündigung ausgesprochen wurde (E. 4.2). Vorliegend fehlte es an wichtigen Gründen nach Art. 337 Abs. 2 OR (E. 5.1). Finanzielle…

[…]